Catégories
Idées reçues Manuel d’autodéfense

Le Bingo de l’Endométriose

Ces phras­es, on les écoute au début.

On les reçoit, on les laisse nous pénétr­er, car elles sem­blent sans con­séquence voire même légitimes. Mais à les enten­dre répétées, on finit par se ques­tion­ner sur l’é­trange goût qu’elles lais­sent : un sen­ti­ment de cul­pa­bil­ité ravivé à chaque occur­rence, une inquié­tude sur notre légitim­ité, un ques­tion­nement sur notre mal­adie. Au bout de quelques années, c’est la froide colère, une réplique cinglante ou un silence glacial que l’on oppose à ces phrases.

Car cha­cune d’en­tre nous, per­son­nes endométriosiques, les a enten­dues et les enten­dra encore : en se prenant en pleine fig­ure de vio­lents implicites masqués par une sym­pa­thie de façade et de jolies banalités.

Pour les digér­er et les con­tr­er, pour les empêch­er de nous vriller le ven­tre et l’e­sprit, il a fal­lu des années. Et l’hu­mour féroce du Collectif.

Nous vous offrons donc ce Bin­go de l’En­dométriose. Cela fait par­tie du Kit de Résis­tance que d’être informées.

Tu es atteinte par la mal­adie ? Tu n’es pas seule à les avoir enten­dues, à en avoir pleuré. Pré­pare-toi et rabroue-les.

Tu es dans l’en­tourage d’une malade ? Réfrène les banal­ités, écoute et résiste à nos côtés.

Con­sul­ter la ver­sion acces­si­ble du Bin­go de l’Endométriose (for­mat HTML)

Par Chouyo

Blogueuse, voyageuse, écrivain et professeure : l'endométriose ne me définit pas mais elle s'infiltre à mesure dans chaque aspect de ma vie, m'obligeant à l'affronter et à l'accepter, m'effondrer et me renouveler à chaque instant, en essayant de ne pas céder un pouce de qui je suis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *