Catégories
Au quotidien Le Saviez-Vous ?

Le Saviez-Vous ? L’endobelly

Les arti­cles “Le Saviez-Vous ?” ont pour but de vous présen­ter de manière suc­cincte des faits et des anec­dotes sur l’en­dométriose

L’en­dométriose, ne se résume pas à des douleurs pelvi­ennes. Elle est très sou­vent, mais pas tou­jours, accom­pa­g­née de prob­lèmes diges­tifs. On ne par­lera pas ici des atteintes diges­tives qui méri­tent un arti­cle à part.
Aujour­d’hui on par­le d’air, de gon­fle­ment, et de ven­tres soyeux. On par­le d’en­do­bel­ly !

Un de ces prob­lèmes est une intolérance à cer­tains ali­ments qui se traduit par un phénomène qu’on appelle “endo­bel­ly” : un gon­fle­ment impor­tant du ven­tre. Le ven­tre n’est pas seule­ment gon­flé, il est dur, douloureux. Il peut s’ac­com­pa­g­n­er de nausées et par­fois de ver­tiges.

L’en­do­bel­ly crée une sen­sa­tion de poids dans le ven­tre, comme si on avait mangé un rocher. Il peut pren­dre plusieurs jours à dégon­fler. Les ali­ments qui peu­vent le causer sont dif­férents d’une per­son­ne à l’autre et peu­vent vari­er chez une même per­son­ne au cours du temps !

Pour ne pas sim­pli­fi­er les choses, si cer­taines con­sta­tent un lien avec l’al­i­men­ta­tion, ce n’est pas le cas pour tou­stes. L’en­do­bel­ly peut aus­si se déclencher en péri­ode de crise, avec l’in­flam­ma­tion, aléa­toire­ment, avec ou sans rap­port avec les douleurs. Dif­fi­cile donc de trou­ver une règle com­mune !

Pour vous don­ner une idée de ce que ça peut être, voici deux pho­tos de com­para­i­son : ven­tre nor­mal, et ven­tre en mode endo­bel­ly.

A gauche un ven­tre nor­mal. A droite le même ven­tre en endo­bel­ly, très gon­flé et dur.

Et pour finir, une galerie d’en­do­bel­lies, pour décom­plex­er sur ce ven­tre gon­flé douloureux. N’hésitez pas à partager les vôtres si vous vous sen­tez à l’aise avec ça !

Par Little Sica

Lady Endo Bulot of Glencoe, TramaDoll rêveuse fantastique

Historienne de l'art reconvertie, grande amatrice de thé et de dinosaures, je m'occupe de publier vos témoignages et des réseaux sociaux. N'hésitez pas à me contacter à l'adresse : temoignages@noscorpsresistants.fr !

Partageons et luttons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *